Congrès 2017
René Kaës et le travail en séance groupale-familiale

Plaquette

Congrès 2016
Le bien-être et le processus d’autorité

Gilles Catoire

Jeanne Defontaine

François Richard

Congrès 2015
Analyse de la pratique un outil précieux pour le soin
Groupe, couple, famille, institution

Jeanne Defontaine

Paméla Frask

Bernard Voizot

Congrès 2014
Visages de Narcisse, séduction et perversion

Albert Ciccone

André Carel

Congrès 2013
Paul Claude Racamier, une pensée vivante pour la clinique dʼaujourdʼhui

Simona Taccani

M. Hurni et G. Stoll

Jeanne Defontaine

André Carel

L’esprit des soins

G. Catoire

P.  Sainte Marie

B. Voizot

Rapport du congrès

Congrès 2012
Construire ensemble. Liens premiers, familles, institutions

Pierre Delion

Gilles Catoire

Dominique Amy

Véronique Lemaitre

Rapport du congrès

Congrès 2011
Dynamiques et souffrances institutionnelles

André Carel, Traiter la crise institutionnelle : du dedans et du dehors

Congrès 2010
Le traumatisme dans l’institution et dans la famille

Extraits de l’intervention de Marie Dominique Amy

Extraits de l’intervention de Véronique Lemaître

Extrait de l’intervention de Janine Altounian

Congrès 2009
Paradoxalité-transitionalité

Extraits de l’intervention de Steven Wainrib

Congrès 2008
Les formes de l'amour en famille et l’incestualité

André Carel

Congrès 2007
Le narcissisme et ses dérives

Maryse Lebreton

Congrès 2006
Le sacrifice

Colloque 2006
Clinique du transfert familial

Congrès 2005
Peut-on survivre en protection de l’enfance ? Travail clinique et social

Congrès 2014
Visages de Narcisse, séduction et perversion

11 et 12 octobre 2014
Asiem, 6 rue Albert de Lapparent, 75007 Paris

Argument

Narcisse est polymorphe, ses visages sont multiples. Le mythe lui-même connaît des variantes qui suscitent autant de questionnements : la forme qu’aperçoit Narcisse dans l’onde est-elle une image, un double, une ombre, un fantôme ? Est-ce un reflet fallacieux, aliénant jusqu’à la mort ou la source d’une réflexion vivifiante ? Concerne-t-elle soi-même ou les autres en soi ? Narcisse et sa majuscule doivent-ils disparaître pour que fleurisse narcisse ?

La théorie psychanalytique du narcissisme s’avère elle aussi multiple, en raison des cliniques rencontrées et des dispositifs mis en place, notamment familiaux. Le narcissisme, longtemps considéré comme un état psychique solipsiste et non pulsionnel, est devenu la propriété émergente de l’intersubjectalisation et une forme du devenir pulsionnel. D’abord pensé comme figure de la souffrance de soi, le narcissisme a pris pied dans l’espace de la croissance, en tant qu’amour et reconnaissance de soi, en lien avec l’autre et sa groupalité, dès l’origine.

La séduction est elle-même diverse, séduisante et séductrice, elle articule le sexuel et le narcissique, elle est originaire et développementale, elle promeut l’autonomie ou l’aliénation, le fantasme ou l’agir.

Quant à la perversion, sa face narcissique a longtemps été occultée par sa face sexuelle qui en dérive pourtant. Cette perversion narcissique, considérée comme une organisation défensive de soimême au détriment de l’autre, est tantôt majeure, quasi non transformable, tantôt mineure et transitoire, souvent moyenne et accessible au soin individuel ou familial. Elle se présente comme une énigme et un défi pour le praticien.

C’est à certains aspects de cette complexité que le congrès va consacrer ses travaux.

Programme

SAMEDI 11 OCTOBRE 2014 (ouverture à 8 h)

MATIN
Présidente : Colette Le Barbier

  • 9 h 15-10 h 45. André Carel
    Séduction et perversion narcissiques. Leurs métamorphoses
    Discutante : Maryse Lebreton
  • 10 h 45-11 h 15. Pause
  • 11 h 15-12 h 45. Jeanne Defontaine
    Le narcissisme face à l’énigme de la séduction
    Discutante : Françoise Debenedetti

APRÈS-MIDI
Président : Bernard Voizot

  • 14 h 30-16 h 00. Hervé Hamon
    Le cadre judiciaire à l’épreuve de la perversion narcissique. Le point de vue du juge des enfants
    Discutant : Jean-Pierre Caillot
  • 16 h 00-16 h 30. Pause
  • 16 h 30-18 h 00. Ateliers
    1 - Colette Le Barbier et Bernard Voizot
    Les difficultés dans la pratique face à la perversion narcissique. Appui sur les références théoriques
    2 - Élisabeth Lévy
    Travail de mise en forme de la séduction narcissique
    Discutant : Gilles Catoire
    3 - Maryse Lebreton
    Grandir dans une famille aux prises avec des troubles narcissiques ?
    Discutant : Denis Matthey
    4 - Marilys Bagnères
    Organisation narcissique défensive dans une famille confrontée au handicap
    Discutante : Danielle Goenaga-Bichel
    5 - Jean-Pierre Caillot
    L’auto-engendrement et la position narcissique paradoxale normale et pathologique
    Discutante : Jeanne Defontaine

DIMANCHE 12 OCTOBRE

MATIN
Président : Marilys Bagnères

  • 9 h 00-10 h 30. Albert Ciccone
    Peut-on penser une incestualité « ordinaire» au service du développement ?
    Discutant : Gilles Catoire
  • 10 h 30-11 h 00. Pause
  • 11 h 00-12 h 30 Maurice Berger
    Séduction narcissique, violence et fonctionnement clanique : limites de nos possibilités thérapeutiques ?
    Discutant : Frédéric Missenard
  • 12 h 30-13 h 00. Conclusion André Carel

Intervenants

  • Marilys Bagnères : Psychologue, membre du CPGF
  • Maurice Berger : Chef de service en pédopsychiatrie au CHU de Saint-étienne, ex-professeur associé de psychopathologie de l’enfant à l’Université Lyon 2, membre du CPGF
  • Jean-Pierre Caillot : Psychiatre, psychanalyste, membre adhérent de la SPP, membre cofondateur du CPGF
  • André Carel : Psychiatre, psychanalyste, membre adhérent de la SPP, membre de la SEPEA, président du CPGF
  • Gilles Catoire : Pédopsychiatre, psychanalyste, membre du CPGF
  • Albert Ciccone : Psychologue, psychanalyste, professeur de psychopathologie et psychologie clinique à l’Université Lyon 2. Membre du CPGF
  • Françoise Debenedetti : Psychanalyste membre adhérent de la SPP, membre du CPGF
  • Jeanne Defontaine : Psychanalyste, membre titulaire de la SPP, docteur en psychopathologie clinique et psychanalyse, professeur certifié de philosophie, membre du CPGF
  • Danielle Goenaga-Bichel : Psychanalyste membre adhérent de la SPP, membre du CPGF, membre de l’APSYFA`
  • Hervé Hamon : Magistrat honoraire. Ancien président du tribunal pour enfants de Paris. Formateur à l’approche systémique à l’école Nationale de la Magistrature
  • Colette Le Barbier : Psychologue, psychanalyste, membre du CPGF
  • Maryse Lebreton : Psychologue, membre du CPGF
  • Élisabeth Lévy : Psychologue, psychanalyste, membre adhérent de la SPP, membre du CPGF
  • Denis Matthey : Psychologue, spécialiste en psychothérapie FSP, membre APPOPS, thérapeute de famille ASTHEFIS, membre du CPGF
  • Frédéric Missenard : Psychiatre, psychanalyste, membre de l’APF, membre du CPGF.
  • Bernard Voizot : Psychiatre, psychanalyste, membre titulaire de la SPP, membre du CPGF

Institutions

  • AIPCF : Association Internationale de Psychanalyse de Couple et de Famille
  • APF : Association Psychanalytique de France
  • APPOPS : Association des Psychologues et des Psychothérapeutes d’Orientation Psychanalytique de Suisse
  • APSYFA : Association Psychanalytique des Thérapeutes Familiaux d’Aquitaine
  • ASTHEFIS : Association Suisse de Thérapie de Famille et Interventions Systémiques
  • FSP : Fédération Suisse des Psychologues
  • SEPEA : Société Européenne pour la Psychanalyse de l’Enfant et de l’Adolescent
  • SPP : Société de Psychanalyse de Paris